Numéro 60 - Hiver 2004
Numéro 60 - Hiver 2004

retour au sommaire du numéro | retour à l'accueil

Retour vers le Delta
Retour vers le Delta

De: Patrice Champarou
Date: 21 septembre 2004

"Greenwood, Mississippi, est le lieu où Robert Johnson et Mississippi John Hurt auraient pu se rencontrer". Cette phrase qui introduit depuis plus de six ans le thème initial de la liste de discussion de la Gazette concentre une foule de questions qui ne trouveront probablement jamais de réponse définitive.

Pourquoi le style de John Hurt est-il si différent de ce que l'on appelle couramment "Delta Blues" ? Johnson est-il un musicien représentatif de sa région natale, ou un créateur de génie qui a su emprunter à des sources multiples ? Le blues est-il vraiment né dans le Delta, ou s'agit-il encore une fois d'une image sentimentale que personne depuis cinquante ans n'ose remettre en question ?

Et tout d'abord, où se trouve le Delta du Mississippi ?

Que les amateurs chevronnés attendent quelques instants avant de hausser les épaules, car ici comme aux Etats-Unis on est surpris par la diversité des réponses. Et si les historiens du blues s'accordent sur une définition très précise, il n'en va pas de même pour les webmestres, qui sont de nos jours responsables de la diffusion d'informations largement consultées.

" Le Delta du Mississippi commence dans le hall de l'hôtel Peabody à Memphis et s'arrête à Catfish Row, à Vicksburg ". Cette formule revendiquée par William Faulkner doit probablement déranger en raison de son caractère restrictif, car rares sont les sites consacrés au blues qui la reprennent à leur compte, et plus rares encore ceux qui se risquent à proposer une représentation cartographique.

le delta du Mississippi
... et ses alluvions
cliché NASA

On imagine aisément le trouble de l'internaute en quête d'information qui, cherchant "Mississippi Delta", se retrouve tantôt devant l'embouchure du fleuve, tantôt devant une carte de l'Etat du Mississippi , et le plus souvent devant une vaste panorama de la région qui s'étend du sud de Memphis au Golfe du Mexique.

Pourquoi amateurs et chroniqueurs se sentent-ils libres d'adapter cette définition à leur gré, voire de lui préférer des explications floues et contradictoires ? Il y a gros à parier que pour beaucoup, l'appellation "Delta" appliquée à un territoire qui représente à peine un sixième de l'Etat du Mississippi semble complètement arbitraire. Afin de montrer qu'il n'en est rien, revenons un instant sur les différents ensembles géographiques que le terme peut recouvrir.

Rien n'interdit en premier lieu de désigner comme " Delta " les terres alluviales situées en Louisiane, à l'embouchure du fleuve Mississippi . Constituée il y a 5000 ans, cette région que les géologues appellent "Recent Delta" couvre le centre et l'est de la partie méridionale de la Louisiane, englobant au sud-est de la Nouvelle-Orléans un lobe plus récent, le " Modern Delta " ou "Birdfoot".

Ce n'est évidemment pas la région qui nous intéresse, et la plupart de nos lecteurs savent que l'appellation "Delta Blues" n'a strictement aucun rapport avec la Louisiane. On peut ajouter que les rares artistes de blues louisianais connus avant-guerre (Ramblin' Thomas, Leadbellly, peut être Henry Thomas "Ragtime Texas"...) opéraient à l'opposé de ce Delta, voire au Texas.

Comtés dont plus de 30% de la population 
vit en dessous du seuil de pauvreté
Données US Bureau of Census, 1995
Carte de Scientific American
http://www.sciam.com

Située nettement plus au nord, la "région du Delta" qui englobe partiellement l'État du Mississippi correspond à une ensemble géologique distinct du précédent, constitué d'alluvions qui sont venus combler la vallée du fleuve creusée par l'érosion à l'époque du Pléistocène, alors que le niveau de la mer était nettement moins élevé. On en retient principalement la partie située au sud de Memphis, qui correspondait à une des régions cotonnières les plus productives, et se signale encore à la fin du vingtième siècle par un fort taux de population au-dessous du seuil de pauvreté.

Nous sommes ici nettement plus proches d'une définition concernant le territoire sur lequel sont apparues les formes de blues réputées les plus archaïques, et inclut effectivement les régions qui ont vu naître le plus grand nombre de musiciens.

Cependant, la "frontière" matérialisée sur cette carte n'est pas totalement cohérente, car si elle suit scrupuleusement le cours des rivières au Texas, elle se conforme aux limites administratives dans les autres états. Ceci se traduit, dans le Mississippi, par un découpage qui ne distingue pas les zones de collines des zones de plaine, et englobe en totalité des comtés dans lesquels la portion de "Delta" est insignifiante.

Ce second Delta - le premier chronologiquement - forme en réalité un long couloir qui s'étend du sud de l'Illinois au nord de la Louisiane, très précisément au confluent des rivières Atchafalaya et Red River qui se rejoignent avant de se jeter dans le Mississippi.

On répète souvent que le "Delta du Mississippi" qui passe pour le berceau du blues ne se confond pas avec le "Delta géographique", mais cela ne justifie pas pour autant toutes les extrapolations. La définition que les sites Web recopient le plus volontiers est celle d'un territoire "s'étendant sur pas moins de cinq états, Tennessee, Mississippi, Arkansas, Alabama et Louisiane".

Trois explications possibles pour cette définition qui, prise au pied de la lettre, déborde largement de la vallée du Mississippi.

Tout d'abord, la confusion avec l'entité administrative actuelle ou "Lower Mississippi Delta" qui désigne une vaste région comprenant l'Arkansas, la Louisiane, le Mississippi, ainsi qu'une partie de l'Illinois, du Kentucky, du Missouri et du Tennessee.

Engobant les deux deltas géologiques, elle est régie par la " Delta Regional authority " dont l'Alabama est également membre à part entière.

D'autre part, la représentation mentale que chacun associe au mot "delta", à savoir un triangle correspondant au D majuscule de l'alphabet grec.

Mais surtout, une approche un peu hâtive qui vise à classer les styles de blues en trois grandes catégories : les blues des "Western States" que l'on appelle communément blues du Texas (en incluant quelquefois sans scrupules la Californie), la côte Est qui regroupe les Carolines et la Géorgie, et entre les deux... tout le reste, que par commodité on va rattacher au "Delta Blues" !

Il s'agit à peine d'une caricature, certains auteurs revendiquent hautement cette classification et un correspondant américain, conscient que le style de Barbecue Bob et ses basses percutantes n'étaient pas franchement proches du blues du Piedmont, n'hésitait pas à placer Atlanta dans le Delta pour les besoins de la cause !

Plus sérieusement, comment comprendre l'appellation "Delta" en ce qui concerne le petit territoire qui a vu naître Charley Patton, Willie Brown, Son House, Robert Johnson et Muddy Waters ?

La seule difficulté est d'ordre linguistique, comparable à celle que l'on éprouve à admettre que les Britanniques baptisent "curry de poulet" ce que nous considérons comme du poulet au curry ;) Dans cette acception, "Mississippi" se réfère en priorité à l'État, non au fleuve. Pour formuler les choses autrement, le "Mississippi Delta" correspond à "la partie du Delta du fleuve Mississippi qui se trouve dans l'État du Mississippi".

Appellation régionale ou d'origine littéraire, peu importe, mais on trouve de la même manière l'expression "Arkansas Delta" pour désigner les plaines alluviales situées plus à l'ouest!

La longue périphrase qui précède devient une évidence si on observe une carte muette du relief :
le Delta (ainsi nommé non pas en raison de sa forme, mais de sa fertilité, par analogie avec le Delta du Nil) s'étend de Memphis à Vicksburg, il est limité à l'ouest par le Mississippi, à l'est par les rivières Yazoo et Tallahatchie, et cerné par les collines qui, si elles permettaient d'échapper aux inondations, présentaient un sol nettement moins riche.

http://walrus.wr.usgs.gov/infobank/gazette/html/regions/ms.html

La Route du Blues et
la Gazette de Greenwood
peuvent s'enorgueillir d'avoir publié il y a quelques années une représentation sans équivoque du Delta.

Carte du Delta par Jocelyn Richez
La Route du Blues
http://www.route-du-blues.net

Si on n'a pas en mémoire cette définition stricte du Delta, on ne peut comprendre un traître mot de l'article de Gérard Herzhaft Blues et Amérindiens qui met en évidence l'exploitation très tardive de cette contrée.

Ceci soulève un certain nombre de questions passionnantes pour les uns, agaçantes pour les autres :

C'est ce que je tenterai (peut-être) d'aborder dans la seconde partie.

(à suivre... ? ;)

retour
sommaire