Saga Blues, vous connaissez ?

Date: 14 septembre 2004
De: Benoît Felten

[Je n'ai pas trouvé la pochette de l'album dont parle l'ami Benoît mais les volumes ci-dessous me paraissent bien intéressants... Pierrot]
The Songsters Tradition, 
Before the Blues John Lee 'Sonny Boy' Williamson, 
The original Sonny Boy B.B. KING, 
the Birth of a King Blind Willie Johnson, 
King of the guitar Evangelists

Il y avait déjà Saga Jazz, des collections d'enregistrements domaine public mais de qualité, pour 9 euros le disque. Il y a maintenant Saga Blues (20 titres parus).

Hier j'ai acheté le 'harmonica blues', un bon moyen de tester la collection sur un sujet que je maîtrise un peu.

Le track listing est réparti en deux 'phases', appelées respectivement 'Memphis' et 'Chicago'. Je ne suis pas sur de la pertinence de la segmentation (pour parler marketing) puisque le contenu de Memphis présente pas mal d'artistes qui certes ont enregistré là-bas mais sont clairement stylistiquement de l'école 'Chicago'.

Par contre, les enregistrements sont nickel (enfin, moi je trouve, je suis sur que Patrice y trouverait à redire). Je connais une bonne partie des morceaux, mais comme je les écoute pas tous les jours non plus, ça ouvre les oreilles de les réécouter dans un autre contexte.

Quelques claques :

'Easy' de Big Walter (53) avec Jimmy DBerry (g) et Houston Stokes (d). Ce SON !!! Hallucinant. Inégalé. Je n'ai jamais entendu un seul harmoniciste, même le plus fidèle des amateurs, qui approchait de ce son. Il y a deux ou trois morceaux de BW qui me font cet effet. HALLUCINANT !

Le morceau avec Johnny Shines ('Evening Sun') est assez différent, avec une rythmique d'harmo plus légère, une autre facette de BW.

Le version de 'Mighty Long Time' est celle de Trumpet, vachement plus dépouillée que celles de Chess que je connaissais. Au niveau harmo c'est moins intéressant, mais musicalement, c'est globalement plus original et plus plaisant, avec juste Clifford Givens à la basse. Je sens une reprise pointer son nez en ce qui me concerne ;-)

Bon, il y a des trucs un peu trompeurs, genre Snooky Pryor qui est présenté comme innovateur en étant un des premiers à jouer amplifié, et le morceau de lui qui est tout ce qu'il y a de plus acoustique. Et les trois morceaux de Little Walter, s'ils sont tous bien, sont des ultra-standards, on aurait pu laisser la place à quelque chose de plus obscur.

M'enfin bon, dans l'ensemble, c'est de très bonne qualité, et si ça présage du reste de la collection, ça vaut le coup. Sans compter que le packaging est élégant et les notes correctes !