RENCONTRE DU 4e TYPE

D’après moi, mais je peux me tromper, la Rencontre du 1er Type a eu lieu il y a environ 1973 ans, c’était pour le fils du Grand Daron, celui là même qui fit tout ce qu’il pouvait pour nous faire avoir un max de congés, rendez vous compte : 1-il est mort, 2- il est monté au Ciel voir son Papa, 3- il en est redescendu pour prouver qu’il était bien le fils du Père, vous suivez ?

La Rencontre du 2e Type, pas de problème, c'est celle de Giroux avec Mahjun, ou de Mahjun avec Giroux, bref c'est chez New Rose sous le numéro 422151 (et ça se passait en 1991)

Quant à la Rencontre du 3e Type, tout le monde a vu ce film magnifique d’un certain Steven Spielberg...

Et bien moi, j’ai rencontré LE 4e Type !...

Où ça ? Dans un tout petit coin de paradis, on y revient toujours, dans les confins du Lot, pas très loin de Cahors, ville connue de vous tous pour son célèbre Diable du pont Valentré, pour son Restaurant, Le Méphisto, en rapport avec le Diable du pont, et aussi pour son Festival de Blues (mâtin quel Festival) qui fêtera ses 25 bougies cet été 2006, d’où j’en conclus qu’il a commencé en 1982…. Finement déduit, non ? Merci Marc, il comprendra J

Revenons, si vous le voulez bien à notre 4e type.

Comme il a le téléphone, je l’ai appelé, il m’a invité à le rejoindre dans les confins du Lot et j’y suis allé.

Le moins que l’on puisse dire c’est que pour aller le voir, on n’y va pas par hasard tant la route est difficile, tortueuse, en plus ce jour là il y avait encore un peu de neige, sans indications autres que celles fournies par le 4e type.

Après m’être perdu, mais ça je connais, demandez à Mike Lécuyer, enfin j’arrive devant la maison du 4e type.

Enfin, quand je dis maison, j’y vais fort, ça ressemble plus à la maison des 3 petits cochons après le passage du loup qu’à une maison, presque une masure. Tout autour, que des arbres, le paradis vous dis-je !

Le 4e type est sur le pas de sa porte, il m’attend avec sa compagne, l’accueil est chaleureux, amical, presque familial, ce 4e type est vraiment bien agréable. L’intérieur de la " maison " n’a rien à voir avec l’extérieur, il est bien arrangé, style rustique, un peu comme le 4e type ;-) et c’est autour d’une petite table, confortablement assis dans un bon fauteuil, la cheminée pas loin et un grand verre de thé à la main, que nous mettons à parler. Il se raconte, on parle des Amis du Méphisto, des Amis du Blues, de l’Amitié, de son travail.

Ah oui ! Au fait, je ne vous ai pas parlé de son métier, c’est un bien beau métier que de faire rire les autres à longueur d’année, que de faire des rencontres fortes et tout et tout. En un mot, il est amuseur public. Ca ne vous rappelle rien ? Mais bon sang, mais c’est bien sur, c’est Marcel ! Quel Marcel ? Mais enfin, quoi, Marcel ! Le Marcel, le plus beau, non celui là ne marche pas sur l’eau, mais c’est le plus sympa de tous les Marcel que nous ne connaissions.

C’est Marcel Serhatou celui là même qui nous fait passer un bon moment de drôlerie avec son air de serveur un peu fou au Méphisto.

Voilà donc l’histoire de ma rencontre avec le 4e type.

Mais tout cela n’aurait jamais eu lieu si Marc Loison ne fêtait pas son anniversaire chaque année au Méphisto, en réunissant tous ses Amis du Blues et autres musiciens de passage pour un des repas les plus amicaux du Cahors Blues Festival.

Si vous passez vos vacances aux environs de Cahors en juillet ou bien si vous venez pour le Festival de Blues, passez par le Méphisto, vous ne serez pas déçu !

Patrick Demathieu

retour à Cahors