OC Blues Band au Paris Plage

8, place de Paris - 27200 VERNON



Par Patrick Demathieu
25 novembre 2006
LGDG n°63


Lauréat du tremplin Blues sur Seine en 2005, le groupe OC Blues s'est donc produit deux fois cette année dans le cadre du Festival : une fois à Mantes la Jolie et une autre fois, celle qui nous intéresse, le 23 Novembre 2006 au restaurant Le Paris Plage à Vernon, dans l’Eure.

C’est un OC Blues Band au grand complet, c’est à dire José Cosoleto à la guitare et au vocal, Dominique Cosoleto à la basse, Tony Cosoleto à la batterie, Renaud Cugny au piano et à l’orgue Hammond B3 qui constituent la formation de base, épaulés par la section de cuivres avec Georges de Martino à la trompette, Joan-Vincenç Lanzillotti à la trompette et Fabrice Vaure au saxophone.
Ajoutez à tout ce beau monde Catherine Cugny qui s’occupe du management, et Jean-Charles qui a la gentillesse de leur prêter et de conduire un gros fourgon pour transporter le matériel.

L’accueil au Paris Plage a été des plus agréables, tant de la part du patron que des serveurs, et du public très nombreux et très réceptif. Il faut dire qu’OC Blues Band a mouillé la chemise, secondé par une très bonne sono. Tout y passe, blues, R&B, jazz, rock, musique sud-américaine, enfin une palette de leur talent (qui est grand) et, comme aurait dit Gilbert Bécaud, il aurait fallu avoir deux jambes de bois pour ne pas bouger ou danser.

Des compositions blues qui me chatouillent l’oreille ainsi que celle de Michel Rémond, qui a beaucoup apprécié cette soirée; des reprises blues et R&B, et la voix de José est à géométrie variable, aussi belle dans un vieux blues que dans une reprise d’Otis Redding, avec en plus un jeu de guitare qui n’a rien a envier aux meilleurs. Bien accompagné par ses deux frères, Tony et Dominique qui forment la rythmique, et par Renaud aux claviers qui nous sert du blues, du boogie, et qui est un formidable accompagnateur.

Les titres s’enchaînent les uns après les autres avec toujours ce plaisir de jouer qui est très communicatif; le public, bien que dînant, se lève souvent pour applaudir ou siffler, mais ces sifflets là sont des sifflets de plaisir. OC Blue Band nous montre un groupe parfaitement à l’unisson, très bien préparé, qui se comprend au moindre regard, et leurs sourires prouvent une grande complicité. Pour moi, ce n’est pas un band ordinaire, mais un groupe d’amis qui prend plaisir à s’exprimer ensemble.

Ils font 3 sets, le premier pour se mettre en forme, le deuxième pour bien chauffer le public... et le dernier prouve que le public a bien compris le message, tout le monde est heureux. Fred Delforge m’a fait une confidence, le patron du Paris Plage a téléphoné à Jean Guillermo pour le remercier et le féliciter de son choix pour cette soirée, et aux dires de Jean, ce serait la première fois.

Nous repartons pour Paris avec Michel Rémond, un CD en écoute dans la voiture : le dernier CD d’OC Blues Band I’m Laid Back (voir LGDG n°62) qui nous permet de finir la soirée avec eux.

Un grand merci au Paris Plage pour son accueil, un grand merci à Jean Guillermo pour son choix, et enfin un grand merci à toute cette équipe qui nous a fait passer une si bonne soirée.

Retrouvez les photos de cette soirée mémorable dans notre rubrique "à voir... et à entendre".

retour haut de page


La Gazette de Greenwood N°63