Summertime Blues

chroniques de l'été 2008
2/3 Blues in Chédigny

De: Pierrot Mercier
date: 16-08-2008
LGDG n°66


Chédigny organisait cette année pour la 11e fois son festival, pour la première fois sans Big Joe Turner, son parrain.
La qualité et l'émotion étaient au rendez-vous...

On se rappelera de l'ouverture, avec une évocation de l'histoire du festival par une Agnès Riquelme plus qu'émue, comme la plupart des bénévoles. L'enceinte était décorée de portraits de Big Joe. Grâce lui (et l'énergie de tous), le petit festival est devenu grand.

Alors, pour cette édition bien particulière, si vous le voulez bien, pas de discours, juste des instantanés...

SunPie Barnes

Toute l'allégresse du Zydeco emmenée par la solide carrure d'un champion de football (américain, vous l'auriez deviné)

John Primer


Un vétéran du Chicago Blues, en pleine forme !

The NightFathers

Groupe de vétérans allemands. Venus ici lors des toutes premières éditions, ils y ont laissé leur violoniste Jorg Petersmann(*) et le retrouvaient ce soir.

(*) voir nos précédentes chroniques

Guitar Shorty

Hey, c'est vraiment pas une bonne idée, quand on s'appelle "Shorty", de descendre se promener dans la foule !
(déj que ses solos sont interminables, le temps qu'il retrouve le chemin de la sortie...)

Bettye Lavette

Comme quoi, on peut ne pas aimer la Soul et être emballé par ce petit bout de femme débordante d'énergie...

 

See you next year ?

Le Boeuf final a été lancé par Azel Turner, pour terminer sur une dernière note d'émotion.

Alors, on vous y voit l'année prochaine ?
Pierrot

La Gazette de Greenwood N°66